L’Aloe vera un complément alimentaire de choix pour les chevaux

Aloe vera vertus

Aloe Vera pour chevaux : la pulpe d’Aloès Forever peut répondre efficacement aux besoins des chevaux, en particulier ceux qui vivent en box une grande partie de l’année. Pourquoi et comment la pulpe d’Aloès est-elle un complément alimentaire de choix pour les chevaux ?

Aloe Vera pour chevaux : une eau biologique et biodisponible.

Tout d’abord, voici un petit rappel sur la pulpe et le mucilage d’aloès.
Une caractéristique essentielle de l’Aloe Vera est de concentrer l’eau dans un mucilage qui constitue la partie charnue de la feuille. C’est ce mucilage qui est riche en éléments nutritifs que vous connaissez et qui figurent dans toutes les publications et formations sur l’Aloès. En médecine alternative, on s’intéresse beaucoup à la biodisponibilité des nutriments (vitamines, oligoéléments, sels minéraux, acides aminés…), c’est-à-dire la facilité avec laquelle ces substances vont être assimilées.
C’est la paroi intestinale essentiellement qui contient les récepteurs qui identifient les substances et les laissent ou non pénétrer dans l’organisme. Plus la substance est naturelle, c’est-à-dire présente dans des aliments frais reconnus depuis des siècles comme « bons » pour l’organisme, mieux et plus rapidement elle sera absorbée.
L’arrivée des aliments industriels, des vitamines de synthèse, des molécules chimiques, des médicaments ou antiparasitaires, demande un effort d’adaptation à l’organisme sur une période de temps beaucoup plus courte que les évolutions « normales », naturelles.
C’est à la fois une dépense supplémentaire en énergie, une surcharge en déchets que l’organisme doit ensuite éliminer, et un « gaspillage » d’une partie des apports faits artificiellement.

L’Aleo Vera contient de la biotine, vitamine du groupe B.

Cette vitamine est normalement synthétisée par la flore du caecum du cheval, en quantité suffisante. Il est souvent prescrit des vitamines B de synthèse pour les chevaux qui présentent des crins abîmés ou des sabots fragiles.
Ces vitamines de synthèses sont mal reconnues et mal absorbées par l’organisme, et leur carence devrait conduire à une réflexion sur l’état de la flore qui assure une production normale et suffisante, plutôt que sur une supplémentation artificielle…

Les particularités du cheval

C’est une espèce parfaitement adaptée à son environnement depuis des millénaires. Herbivore strict et monogastrique (un seul estomac), le cheval, à l’état sauvage, se déplace continuellement sur de vastes plaines pour brouter toute la journée en choisissant les plantes qui lui conviennent en fonction des saisons, de son état général, et de ce qu’il trouve.
Il est adapté à ingérer des végétaux grossiers, riches en cellulose. Cette cellulose est utilisée comme aliment par la flore du tube digestif, qui va en échange synthétiser des vitamines, acides aminés, glucides, lipides… directement absorbés.

Le mode de vie du cheval domestique est d’autant plus modifié qu’il vit en box parfois jusqu’à 22 ou 23h sur 24, avec une alimentation déshydratée, peu variée et distribuée en 2 à 3 repas quotidiens, sans contact social normal avec ses congénères. Le cheval est un animal qui vit en troupeau avec un comportement social très hiérarchisé, et très important pour son équilibre « affectif ».

Tout ceci contribue à un déséquilibre de la flore digestive normale, et donc forcément à des carences plus ou moins importantes !

Toutes les écuries, quels que soient la taille et l’objectif de travail, donnent à leurs chevaux, plus ou régulièrement, des compléments alimentaires souvent coûteux, souvent « artificiels », sous forme de poudre plus ou moins bien métabolisées par l’organisme.
Par ailleurs, si le cheval est si facilement sujet aux coliques du transit digestif, troubles parfois mortels, c’est autant à cause de déséquilibres alimentaires qu’à cause d’un manque d’exercice absolument nécessaire au bon déroulement de la motricité intestinale.
L’intérêt de l’Aloe Vera pour les chevaux !

La pulpe d’Aloès Forever peut répondre efficacement aux besoins des chevaux qui vivent en box une grande partie de l’année !
Les 5 indications majeures de l’Aloe Vera pour chevaux sont :

1/ Éviter les carences alimentaires : Éviter les carences alimentaires en proposant un jus de plante riche en eau biologique et chargé de 75 principes actifs biodisponibles.
2/ Réguler le transit digestif : Réguler le transit digestif grâce aux anthraquinones qui stimulent le péristaltisme intestinal.
3/ Lutter contre la déshydratation : Lutter efficacement contre la déshydratation au moment de l’effort (compétition), ou des transports par forte chaleur, ou de défaut d’abreuvement de qualité.
4/ Stimuler les défenses immunitaires : Stimuler les défenses immunitaires en cas d’allergies ou de maladies infectieuses.
5/ Accélération de la cicatrisation : Contribuer à la cicatrisation des épithéliums en particulier lors de suspicion d’ulcères gastriques.

5 cas particuliers et témoignages de l’AloE VERA chez les équidés

Aloe Vera pour chevaux : stress et transit digestif

Cas particulier n°1 (témoignage) :
Un cheval vivant au box avec une alimentation type fourrage et granulés (donc essentiellement déshydratée) devient nerveux et irritable avant d’être préparé pour travailler, et est sujet à des états coliqueux.
Vous pouvez donner de la Pulpe d’Aloès à raison de 40 à 60 ml par jour pendant un mois minimum, en 2 prises par jour de préférence.
En fonction des résultats obtenus, il conviendra de poursuivre ou non avec une dose peut-être revue à la baisse.
Il est probable que vous obteniez une amélioration sur le comportement et sur les troubles digestifs.
En effet, l’Aloès, par sa teneur en eau naturelle et en anthraquinones, va agir sur le transit digestif. Avec moins de douleur digestive, l’animal sera plus calme, d’autant plus que l’aloès lui-même a une action sur le comportement.
L’eau végétale de l’Aloe Vera complète parfaitement son alimentation et répond à ses besoins physiologiques de base.
Cet exemple est issu d’un cas clinique précis sur un cheval de club qui présentait des coliques régulièrement et a été complètement amélioré par une prise régulière de Pulpe d’Aloe Vera Forever.

Pulpe Aloe vera

Aloe Vera pour chevaux : apathie, amaigrissement

Cas particulier n°2 (témoignage) :
Un cheval en mauvais état général, maigre, triste, poil piqué et terne, n’avait plus envie de manger. Les traitements antiparasitaires, vermifuges, avaient déjà été mis en place, sans amélioration, ainsi que des anti-inflammatoires classiques.
Le vétérinaire avait essayé tout ce qui lui semblait possible et venait de conseiller la mise en retraite de cette jument…
Sa propriétaire, en dernier recours, a essayé la Pulpe d’Aloès à 60 ml par jour. Au bout d’un mois, il y avait une nette amélioration et depuis, cette jument a même pouliné !
Sans détail précis sur les symptômes ou le diagnostic du vétérinaire, on peut seulement en conclure que la Pulpe d’Aloès, par sa teneur en nutriments variés en solution dans l’eau constitutive de la plante, a apporté les éléments permettant à ce cheval
de se rééquilibrer.
Souvent, la médecine vétérinaire classique sous estime les effets secondaires des vermifuges, anti-inflammatoires et antibiotiques, sur la flore digestive du cheval qui est essentielle à la bonne santé de l’animal !

Pulpe Aloe vera
Aloe Vera pour chevaux : syndrome inflammatoire

Cas particulier n°3 :
Un cheval de concours CSO fait des tendinites, des engorgements sur les membres (au niveau des canons), donc des processus inflammatoires de façon plus ou moins chronique.
Le cheval sera fortifié par une cure soit de Pulpe d’Aloès, soit de Pulpe Freedom.
En période de compétition, il faut conseiller 100 ml par jour environ, toujours en 2 prises, que ce soit pour la Pulpe d’Aloès ou le Forever Freedom.
Rappelez-vous que ces produits sont classés non dopants !
Avec vérification annuelle auprès des centres spécialisés dans le contrôle des produits dopants pour les chevaux de course ou de concours.
En préparation, à l’entraînement, il est possible de diviser la dose par deux sur 1 à 3 mois.
Les quantités sont toujours données à titre indicatif. Chaque individu réagit de façon particulière en fonction de facteurs multiples (âge, état général, alimentation, problèmes antérieurs, génétique, état du système immunitaire et endocrine, qui sont toujours difficilement contrôlables).

imageimage

Aloe Vera pour chevaux : syndrome respiratoire

Cas particulier n°4 :
Un cheval qui tousse au box en hiver : emphysème, allergie, infection virale ou bactérienne, il y a de multiples causes possibles…
Une fois que le vétérinaire a posé son diagnostic et prescrit son traitement, vous pouvez proposer la Pulpe d’Aloès en complément alimentaire.
En effet, les propriétés régulatrices du système immunitaire vont contribuer à la guérison sur les problèmes infectieux ou allergiques. L’effet anti-inflammatoire et cicatrisant des épithéliums va améliorer l’état général de tout l’appareil respiratoire avec diminution des irritations et de la toux.
Bien évidemment, tout va dé
pendre de la cause exacte, de l’état général de l’animal et du degré d’ancienneté des lésions.
Dose habituelle : 60 à 100 ml par jour sur 1 mois minimum.
Il y a d’autres compléments alimentaires à proposer en parallèle, en particulier la Propolis qui est aussi d’excellente indication sur les affections de l’appareil respiratoire.

Pulpe Aloe veraimageimage

Vera pour chevaux : régénération, récupération

Cas particulier n°5 :
Enfin, et d’une façon générale, il est toujours utile de conseiller la Pulpe d’Aloès sur des animaux fatigués ou en convalescence, des animaux âgés, ou après une mise bas difficile ou une chirurgie.
Toute baisse de forme ou perte de poids, ou poil terne, peut-être amélioré par l’apport d’un complément alimentaire comme la Pulpe d’Aloès, dosée de 20 à 100 ml par jour selon l’importance du déséquilibre.

Bien sûr, la visite du vétérinaire est indispensable pour un examen clinique complet de l’animal et l’établissement d’un diagnostic.

Pulpe Aloe vera

Traitement des plaies et cicatrisation
L’Aloe vera est connu depuis l’antiquité pour ses vertus cicatrisantes de la peau. Toutes les études s’accordent sur l’amélioration de la qualité et de la vitesse de cicatrisation apportées par l’application locale de mucilage (pulpe) d’Aloe vera.
Des études récentes ont démontré que l’Aloe vera accélère de 6 à 8 fois la production de cellules fibroblastes qui fabriquent le collagène.
En plus des qualités apaisantes et pénétrantes, elle possède des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires qui en font un soin incontournable.

image

 

 

Publicités

Les ulcères gastriques chez le cheval

imageComposition de l’estomac du cheval

L’estomac est composé essentiellement de deux parties, correspondant chacune à un type de muqueuse spécifique : dans sa partie supérieure, une muqueuse squameuse non sécrétant et, dans sa partie une muqueuse glandulaire sécrétant les sucs gastriques (acide chlorhydrique, pepsine, mucus …)

Les deux parties sont séparées par une ligne appelée margo plicatus. Les aliments pénètrent dans l’estomac par un orifice appelé cardia et ressortent par le pylore pour atteindre le duodénum.

Définition de l’ulcère

Un ulcère gastrique se définit comme une érosion de la muqueuse de l’estomac qui perd alors son intégrité. La perte de substance de la muqueuse peut être plus ou moins importante, jusqu’à occasionner des saignements ou même une perforation totale de la paroi de l’estomac générant ainsi une péritonite le plus souvent fatale.

L’apparition d’ulcères gastriques résulte la plupart du temps d’un déséquilibre entre les facteurs de protection et les facteurs agressifs de la muqueuse. Ainsi un excès d’acidité peut provoquer des lésions de la muqueuse squameuse de l’estomac. De la même façon, une diminution des facteurs de protections de la muqueuse glandulaire peut engendrer des lésions d’ulcération.

Cette muqueuse est normalement protégée par un mucus gastrique, les prostaglandines E2, le flux sanguin, le renouvellement cellulaire et la motilité gastrique.

Le pH est le reflet de l’acidité gastrique. Celui ci peut tomber très bas (<2) en l’absence d’aliment dans l’estomac. La distribution de foin à volonté ou la possibilité de brouter toute la journée contribuent à rendre ce pH moins acide. Au contraire, l’administration d’aliments concentrés augmente brutalement la sécrétion de gastrine, hormone responsable de la sécrétion des sucs gastriques, et favorise ainsi l’apparition des ulcères.

A noter également que 50% des foals présentent aux aussi des ulcères gastriques de manière asymptomatique mais, lorsque les signes cliniques sont présents, la maladie est souvent plus grave chez l’adulte car le duodénum est souvent atteint et les risques de perforations sont du coups plus grands.

La dépression de l’état général occasionnée par une maladie est également un facteur favorisant l’apparition d’ulcères chez le foal. Ceci est sans doute du à la diminution du flux sanguin au sein de la muqueuse gastrique. C’est pourquoi, en milieu hospitalier, les foals reçoivent généralement un traitement préventif des ulcères en parallèle du traitement de la maladie pour laquelle ils sont hospitalisés. Notons également que les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont ulcérogènes.

L’évolution la plus grave des ulcères gastriques est la perforation de la paroi gastrique ou duodénale. Elle mène à une péritonite plus ou moins localisée qui peut être fatale. En dehors de ces cas extrêmes, la cicatrisation d’ulcères sévères peut entraîner une fibrose cicatricielle de la muqueuse gastrique augmentant ainsi le risque de désordres fonctionnels au niveau de la vidange gastrique. On observe alors une surcharge gastrique chronique favorisant l’apparition de nouveaux ulcères et générant de l’inconfort abdominal.

Les symptômes

Les signes cliniques des ulcères gastriques sont assez souvent non caractéristiques :

Coliques d’intensités et de récurrence variables,
Anorexie plus ou moins marquées,
Grincement de dents (bruxisme)
Modifications comportementales,
Abattement
Décubitus dorsal (le cheval qui se couche sur le dos)

On peut également rencontrer d’autres signes encore moins spécifiques :

Hypersalivation,
Bâillement,
Eructation
Baisse de l’état général et baisse des performances
Poils de mauvaise qualité
Diarrhée intermittente,
Présence de sang digéré (noir) dans les crottins (mais c’est assez rare)

Ces signes cliniques ne se retrouvent pratiquement jamais en totalité chez un même individu. Ce sont des signes d’appels, ils ne constituent que très rarement un tableau clinique typique.

Beaucoup d’ulcères gastriques sont dépourvus de signes cliniques démonstratifs ce qui rend leur diagnostic délicat. Les crises ulcératives peuvent néanmoins être très douloureuses et très démonstratives, surtout chez le foal.

Le diagnostic de certitude

L’existence de l’un ou de plusieurs de ces signes cliniques doit attirer l’attention sur l’éventualité d’un désordre abdominal d’ordre chronique ou aigu. Le contexte de vie du cheval et son âge sont également des éléments à prendre en compte. Le diagnostic de certitude est apporté par la gastroscopie.

Après une période de jeûne d’au moins une dizaine d’heures, le cheval est tranquillisé. Le gastroscope est introduit précautionneusement par les cavités nasales jusqu’à l’estomac via l’œsophage, comme une sonde nasogastrique (utilisée lors de colique). L’estomac est ensuite dilaté par le l’air envoyé via le gastroscope. L’opérateur inspecte alors la muqueuse gastrique. La muqueuse squameuse est blanche à rose pâle, sa structure est plutôt lisse. La couleur de la muqueuse glandulaire va d’un rose foncé au rouge, d’aspect plissé. En fin d’examen, si le gastroscope est assez long, l’opérateur le dirige dans le pylore et attend que celui ci entraîne, par ses contractions, le gastroscope dans le duodénum.

Il faut savoir que cette opération n’est pas toujours réalisable mais est très intéressante car elle permet d’apprécier la motilité de la vidange gastrique. Elle permet également de visualiser d’éventuelles lésions du duodénum qui seraient plus graves.

Les ulcères peuvent être superficiels ou profonds, parfois même saignants. Ils peuvent être petits et nombreux ou regroupés en larges plages. Leur localisation préférentielle est la muqueuse squameuse proche de la margo plicatus.

Pour évaluer le fonctionnement de la vidange gastrique ou pour visualiser une striction (le plus souvent au niveau pylorique) suite à la cicatrisation d’ulcères sévères (fibrose de la muqueuse gastrique), une radiographie avec un produit de contraste peut être effectue.

Lorsque des ulcères sévères sont visualisés ou lorsque des ulcères du duodénum sont suspectés (risque de perforation et de péritonite), une échographie abdominale et une paracentèse (prélèvement de liquide abdominal pour analyse cytologique, biochimique) peuvent être effectués.

Etude clinique :

L’Aloé Véra, par ses propriétés cicatrisantes des cellules de la muqueuse gastrique, mises en évidence chez d’autres espèces, est un complément alimentaire qui diminue l’incidence des ulcères gastriques et facilite la cicatrisation. Il peut être associé aux traitements médicaux classiques en fonction de l’importance des lésions.

Forever Living Products a réalisé la première étude avec une structure de recherche indépendant : Equi-test.

Cette étude s’est fait sur 12 chevaux de course, 8 trotteurs et 4 galopeurs.
Une endoscopie a été réalisée au début de l’étude pour quantifier les lésions gastriques selon l’échelle scientifique de Muir. Tous ont présenté des lésions de grade 1 à 4.

Un certain nombre de chevaux a reçu de la pulpe d’Aloé Véra à raison de 100 ml matin et soir séparés du repas de granulés pendant 3 semaines, 5 chevaux n’ont rien reçu pendant ces 3 semaines.

Toutes les fibroscopes ont été filmées, les séances regroupées dans un ordre aléatoire, sans référence, et analysée par 4 docteurs vétérinaires spécialisés en médecine équine.
Sur 12 cas de prise d’Aloé Véra, 8 ont présenté une diminution significative des lésions gastriques : soit une amélioration dans plus de 7 % des cas.

De plus, Forever Living Products atteste avoir obtenu des certificats d’analyse du Laboratoire des Courses Hippiques de Verrières le Buisson notifiant que les produits ne contiennent aucun contaminant et sont donc conformes à la législation.

 

image

Il était une fois……une pépette

image

Voici, Havane, alias pépette ou encore crapaud, la petite morue….mon fils et moi adorons lui donner un tas de petits surnoms, tous plus bizarres  les uns que les autres, mon fils, en ce moment l’appel la limace, après petit putois… Pourquoi pas, faut dire qu’elle adore se rouler dans les charognes 😷

Mais celui, qu’elle préfère c’est : » petit petit petit chien » bon comme ça,  ça donne rien, mais imaginez avec ma petite voix aiguë et rapidement ce que cela pourrait donner….ça ne loupez jamais, elle se mettait ras de terre en courant à toute allure en cercle….. Et 10 fois dans un sens, puis elle stoppait nette, pour en refaire 10 dans l’autre….des 8 de chiffres…. Bref elle partait dans tous les sens!!!

Bon, si je vous présente mon adorable Jack Russel, et oui adorable car elle l’est, je dirais mêmes qu’elle est exceptionnelle!

Connaissez-vous beaucoup de Jack qui marche en ville, au pied, sans laisse?

Connaissez-vous beaucoup de terriers, qui n’ont jamais déchiqueté une paire de chaussons, canapé….?

Bon ok, les chats ce n’est pas encore ça, mais elle prend sur elle quand il le faut, et puis s’il ne court pas finalement elle s’en détourne très vite, elle veut  juste faire la course, oui enfin un adversaire à sa taille, aucun autre chien peut la défier. Lol

Bon revenons au pourquoi cette page, ah ouiiiii petit détail,mademoiselle à 13 ans, et comme tous les vieux chiens  (shutttttt, elle est susceptible😉) les premiers signes de vieillesses sont apparus:

  • Arthrose
  • Cataracte
  • haleine fétide

Depuis un peu plus d’un mois, je lui donne 10 ml de pulpe d’Aloe Vera, que j’intègre dans ses croquettes.

Et  je, mais j’imagine bien qu’elle aussi, je vois les bienfaits de jour en jour que cela lui apporte, l’haleine s’est adoucis, son poil est soyeux à souhait….elle peut se remettre ras de terre et courir dans tous  les sens, vous savez quand je dis : » petit petit petit chiiiien! » Elle revit ma pépette!!! Elle peut grimper les deux étages  de notre appartement, en sautillant, il y a encore un mois en arrière, elle me regardait du bas de l’escalier pour que je lui vienne en aide…. Et pourtant elle déteste qu’on la porte….

Mais ce qui est le plus surprenant c’est ça cataracte!!!! Plus rien, enfin je sais pas mais plus de voile bleu/blanc sur les yeux!!!!😳

Mais après plusieurs lectures, sur ce sujet, je me dis évidemment, c’est encore les résultats merveilleux de la pulpe d’Aloès Stablilisé que prend pépette au petit déjeuner….. Je m’explique:

On ne peut malheureusement pas empêcher à 100% le vieillissement du cristallin… Mais, il existe des traitements qui peuvent être proposés par votre vétérinaire ou des compléments alimentaires comme le Sitalan qui apporte vitamines, acides aminés, séléniums pour ralentir la progression de la sénescence du cristallin et améliorer le tonus général de l’animal.

Dois-je vous rappeler que l’Aloe Vera contient pas moins de 250 composants, vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels, enzymes, cuivre, zinc, fer, glycoprotéine, lipides,sucres….

Avec juste une cuillère à soupe de pulpe d’Aloes Vera je redonne une deuxième jeunesse à ma pépette pour notre plus grand bonheur à tour les 3!

Je lui ai commandé la version pulpe enrichie en glucosamine, chondroïtine et en MSM (Freedom)Idéale  pour l’arthrose, je vous dirais😉

 En pleine forme ma pépette😍

L’arthrose chez les animaux

Qu’est ce que l’arthrose ?

Il s’agit d’une maladie causée par la perte de cartilage dans une articulation, consécutive à une usure et une déchirure naturelle, ou parfois des suites d’une blessure ou d’une intervention chirurgicale.

Les articulations deviennent raides et douloureuses, et la mobilité de votre animal diminue progressivement.
Elle est irréversible, il est donc important de veiller au bien être de animaux de compagnie.

Cause fréquentes :

l’âge : le cartilage s’use progressivement

Un excès de poids : celui ci exerce davantage  de pression sur les articulations et le cartilage, ce qui augmente le risque de problèmes articulaires.

accidents et traumatismes : cela peut affecter le cartilage et peut conduite à des problèmes de mobilité.

Race : certaines races sont davantage tage prédisposées aux problèmes de mobilité et présentent un risque accru à cet égard.

Les signes de l’arthrose chez votre animal :

– il met du temps à bouger ou se lever, notamment après une phase de repos,

– il hésite à monter ou descendre les escaliers,

– il est à la traîne ou se fatigue vite en promenade,

– il préfère se coucher plutôt que s’asseoir ou rester debout,

– il jappe, grogne ou tressaille quand on lui touche la zone affectée.

L’alimentation peut jouer un rôle important pour soulager et diminuer les raideurs articulaires de votre animal.

Forever Freedom est la solution idéale grâce à l’association de composés actifs: le sulfate de glucosamine, le sulfate de chondroïtine et le MSM ou soufre (Methyl-Sulfonyl-Méthane).

Glucosamine: Maintien de l’intégrité du Cartilage.
Chondroïtine: Favorise la lubrification des Articulations.
MSM= Soufre: Pour le bon fonctionnement des Tissus Conjonctifs.

Formule unique et originale qui permet grâce à un geste nutritionnel simple d’aider à prévenir et lutter contre les signes d’usure et de fatigue des articulations.

Très facile à assimiler grâce à la présence de l’Aloès Vera.

Contient des molécules naturellement présentes dans les articulations.

Pour maintenir le bon fonctionnement et la mobilité des articulations.

L’engorgement chez le cheval

 

image

 

Qu’es ce que l’engorgement?

un engorgement peut-être la conséquence de blessures ou anomalies variées.

il s’agit d’une accumulation de  liquide ou d’une inflammation de la gaine synovial des tendons, des bourses ou des articulations. On trouve une production accrue de liquide synovial, œdème, sérum ou sang.

Les causes des engorgements sont multiples:

  • Infecrion
  • surcharge
  • mauvais aplombs
  • troubles tendineux
  • mauvaise circulation sanguine
  • coups de pied
  • troubles hépatiques, cardiaques, rénaux
  • nourriture mal adaptée/ mauvaise qualité….

Il faudra toujours rechercher la cause et, en cas de doute, consulter un vétérinaire pour l’établissement d’un diagnostic précis.

Dans un cas d’engorgement dit chronique, comme des molettes, genoux gonflés, vessigons, muscles douloureux…..

vous pourrez stimuler la circulation sanguine à l’aide d’Emultion Thermogène..

Apres avoir préalablement doucher le membre de bas en haut, puis séché,

Vaporisez Formule Animal sur le membre, sont pouvoir antiinflammatoire associé au baume Émulsion Thermogène, procurera une douce sensation de chaleur délassante et apaisante.

Elle facilite l’élimination des tentions musculaires, calme la zone sensibilisées après l’effort.

Emulsion Thermogène stimule la circulation sanguine donc l’élimination des toxines et à détendre le muscles douloureux.

Vous pouvez poser des bandes de repos après le massage, pour une action renforcée.

 

 

 

Gale De Boue

  image

Qu’est-ce que la gale de boue ?

Chez le cheval, la gale de boue est une dermatose progressive qui apparaît sur l’arrière du paturon et / ou du talon. Il s’agit d’un syndrome plutôt que d’une maladie, causée par des infections bactériennes, par la dermatophytose, l’infestation d’acariens, la photosensibilisation, le contact avec des irritants, l’humidité (terre humide et boueuse des pâturages) ou une vascularité. Dans la plupart des cas, il est difficile de déterminer les causes exactes sous-jacentes. L’infection commence souvent par une petite ulcération rouge de la peau, dans la région plantaire du paturon des jambes (partie de la jambe entre le boulet et le haut du sabot). Les lésions se développent en formant une croûte ou une plaie ouverte avec, comme conséquence, la perte de poils, un œdème et la libération d’un exsudat malodorant. Les lésions et crevasses papillomateuses peuvent se développer dans les cas chroniques et peuvent parfois occasionner une boiterie chez le cheval.

Un traitement naturel et innovant

L’attention portée à l’environnement du cheval est importante: il convient d’éviter les pâturages boueux et enclos humide ainsi que de maintenir les boxs propres et secs. Si l’allergie de contact est soupçonnée, il est recommandé de changer la litière.

Les recommandations générales dans le traitement de la gale de boue incluent de tondre les poils du paturon afin d’assécher la zone lésée. Il faut entre autre nettoyer à l’aide d’un désinfectant comme la chlorhexidine pour ensuite vaporisez Formule Animal Aloés soit directement sur la zone à traiter soit à l’aide d’une compresse, ensuite appliquez sur la peau une épaisse couche d’aloe propolis crème, ainsi la plaie sera protégé de l’humidité et des germes facteurs aggravant, la propolis tant qu’a elle, fera sont travail réparateur.